Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/03/2010

Andreï Kourkov - Laitier de nuit

 

C'est l'histoire de Dima, douanier, maître-chien, qui découvre lors d'une fouille de bagages une valise contenant des centaines d'ampoules d'un liquide inconnu. Encouragé par deux collègues qui pensent pouvoir revendre tout cela au noir comme médicament anti-cancer, il détourne la valise et conserve pour lui un tiers de son mystérieux contenu.

 

51GgqkLjagL._SS500_.jpg

 

Reprenons. C'est l'histoire d'Irina, une fille-mère d'un petit village de campagne, qui tout les matins très tôt, se rend à Kiev vendre son lait en surplus à un lactarium.

Non. C'est l'histoire de Semion,un ancien vendeur à la sauvette reconverti dans la sécurité et qui s'est fait garde du corps d'un député aux activités particulièrement douteuses.

Non. C'est finalement l'histoire d'Edik, un pharmacien surdoué, capable de fabriquer toutes sortes de remèdes mystérieux, commandés par les puissants du pays, et qui fini par mourir assassiné, puis « plastinisé » par sa veuve qui ne peut se résoudre à se séparer de lui.

Mais c'est enfin l'histoire de Mourik/Mourlo, chat de gouttière, qui meurt trois fois et ressuscite d'autant.

 

1000663111.jpg

 

On l'aura compris, Laitier de Nuit, le nouveau roman d'Andreï Kourkov traduit en français chez Liana Levi, possède une trame complexe, entremêlant le destin d'une bonne dizaine de personnages qui, à l'origine, semblent n'avoir rien en commun. En dehors de leur lien avec la nuit et le lait maternel. Longtemps Kourkov entretient le mystère et refuse de dévoiler ne serait-ce qu'un début d'intrigue, dans un contexte qui pourrait cependant être propice à un bon thriller. L'intrigue, particulièrement tordue, ne permet d'ailleurs pas de résumer le roman, où alors au risque d'en dévoiler trop le coeur : une mystérieuse organisation qui vise à prendre le pouvoir. Tout au plus nous risquerons-nous à dire que nous nous trouvons sans doute-là à l'origine du monde de La Caverne, de Marina et Sergueï Diatchenko. Les heureux lecteurs des deux romans comprendront obligatoirement le lien entre ces deux oeuvres d'auteurs ukrainiens.

Mais ce qui fait le sel de ce roman n'est pas tant son histoire que ses personnages et les situations qu'ils vivent, des situations cocasses, relevant parfois de la Science Fiction (un chat qui ressuscite sans doute grâce à au mystérieux produit, des cadavres plastinisés qui se relèvent la nuit...), tout un ensemble qui décrit en long, en large et en travers la société ukrainienne contemporaine, une société bien dotée de lois, mais où règne pourtant la débrouille et les petits arrangements. L'amour y est le plus souvent superficiel, l'amitié de façade, pour la circonstance, les accords fragiles. Kourkov, qui n'hésite pas à mentionner les principaux dirigeant politiques actuels, y compris la très amblématique Ioulia Timochenko, présentée comme une hystérique prête à tout pour obtenir le pouvoir, ne se montre finalement pas très optimiste. Car cocasse ne veut pas forcément dire drôle ou joyeux.

 

Andreï Kourkov sera présent au festival des Etonnants Voyageurs de Saint-Malo, à la fin du mois de mai prochain. N'hésitez pas à aller le rencontrer!

Commentaires

La librairie du MK2 Quai de Loire et les éditions Liana Levi vous invitent à une rencontre avec Andreï Kourkov à l’occasion de la parution de son roman Laitier de nuit.


Le jeudi 15 avril à 19h30

La rencontre sera suivie de la projection à 21h du film Le Tsar, de Pavel Lounguine
(Billets en vente avant la séance)

Librairie du MK2 Quai de Loire – 11 quai de Loire – 75019 Paris

Écrit par : Halvard | 03/04/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour,

Merci de l'information. Nous allons y consacrer une brève: elle sera ainsi plus lisible.

Patrice

Écrit par : Patrice | 03/04/2010

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire